LIFESTYLE

le cidre de Thiérache – une boisson très appréciée

le cidre de Thiérache - une boisson très appréciée

Originaire de la Picardie, et plus précisément de l’Aisne, le cidre de Thiérache est une boisson très appréciée, tant pour sa saveur que pour sa faible teneur en alcool. Fabriqué de manière artisanale, sans conservateurs, ni additifs, ni sucrants chimiques, c’est un breuvage pétillant à la délicate couleur doré-orangé et au goût légèrement acidulé.
Apprécié depuis le XVIIe siècle, le cidre de Thiérache a connu un âge d’or entre le milieu du XIXe siècle et le milieu du XXe siècle, avant de subir une crise agricole. Depuis les années 1970, il est redevenu un produit d’importance dans la région.
Composé de différentes variétés de pommes qui attendent deux mois pour atteindre leur maturité, il fermente 40 jours pour devenir un cidre doux et au moins 6 mois pour devenir un cidre brut. En plus de son côté désaltérant, car il se consomme à une température d’environ 10°C, le cidre de Thiérache est très apprécié en apéritif, avec de la crème de cassis, ou dans la cuisine locale.
Une fête de la Pomme et du Cidre est organisée chaque année à Lemé, le deuxième week-end d’octobre. Pendant deux jours, on peut visiter une brocante, déguster du cidre frais ou encore des pâtisseries traditionnelles de la région.
Le Cidre brut de Thiérache est élaboré de façon artisanale à partir de pur jus de pommes. Légèrement acidulé, il vous propose un goût subtil et frais.

Réputé depuis le début du XVIIe siècle, le cidre de Picardie est produit dans trois grandes zones : le pays de Bray picard, le Vimeu et la Thiérache, à laquelle se rattache le Laonnois, au sud. Ces pays de bocages (malgré leur dramatique amenuisement) conservent de belles zones de prairies où s’épanouissent les pommiers à cidre (et les poiriers pour le poiré, le « cidre à la poire »). De nombreux agriculteurs fabriquent encore leur cidre.
Autrefois, on distinguait deux sortes de cidre, le cidre au tonneau, plus acre, pour les repas journaliers, et le cidre bouché pour les jours de fête. Du milieu du XIXe siècle au milieu du XXe siècle, la Thiérache aura une production importante de cidre, jusqu’à la crise cidricole des années 1950-1960. Henri Braillon sera l’instigateur du renouveau du cidre fermier en Thiérache dans les années 1960-70.

Recommandations :

En apéritif, associez le Cidre brut de Thiérache à la Crème de cassis ou Crème de framboise pour réaliser votre kir préféré.

Peu alcoolisé, le Cidre brut de Thiérache s’apprécie bien frais à une température entre 8° et 10°. Ainsi il révèlera toute sa saveur et ses arômes.

Cidre brut pur jus, sans adjonction de conservateurs, d’additifs ou de sucrants chimiques.
Un peu d’histoire

Über den Autor

Uwe Marcus Magnus Rykov

Redakteur P!-Magazine
Geschäftsführer PAgentur Paris / Agence de presse
Management / Marketing / Projektmanagement / Interviews / Project / Planning Pressearbeit / Moderator

error: Content is protected !!